Cette page est réservée à toute personne qui souhaite découvrir et assimiler les quelques termes techniques fondamentaux nécessaires à l'obtention d'une exposition réussie. Bien évidemment, il m'est difficile de développer en détail chaque rubrique du fait de sa compléxité. Trouvez ci-dessous un simple résumé des éléments essentiels à la compréhension et à la manipulation de votre boitier.
Photographe autodidacte
Patrick BERTINEAU
Vitesse d'obturation : Ce terme désigne le temps pendant lequel l'obturateur reste ouvert afin de laisser passer la lumière (ou le temps pendant lequel vous ouvrez votre volet de maison!) et frappera le film ou le capteur. Ces valeurs sont exprimées en fractions de seconde, ex : 1/30ème sec, 1/250ème sec. Plus la vitesse est élevée (ex : 1/2000ème sec.), moins la lumière aura le temps de rencontrer le capteur qui sera donc moins longtemps exposé. A l'inverse, plus la vitesse est faible (ex : 1/15ème sec.), plus la lumière aura le temps de rencontrer le capteur. Ces valeurs s'étendent de 30 sec. à 1/3200ème sec. (voire + selon les modèles sachant qu'en doublant la vitesse (passage de 1/125ème sec. à 1/250ème sec.), 2 choix s'offrent à vous : *doubler l'ouverture (passage de f/5,6 à f/4 par ex.) *doubler la sensibilité (passage de 100 à 200 ISO par ex.) Il est donc évident de constater que vitesse, ouverture, sensibilité sont directement liées. A chaque fois que vous intervenez sur un paramètre, libre à vous d'en régler un autre afin d'y obtenir un équilibre aussi appelé exposition correcte en ayant au fond de la pensée le choix de la création artistique (flou d'arrière-plan ou profondeur de champ élargie). Pour un sujet en mouvement : - une vitesse élevée de 1/1000ème sec. figera l'action la rendant nette. - une vitesse lente de 1/60ème sec. montrera des effets de filé. Avec cette même vitesse, le sujet peut paraître net à condition de suivre avec une grande précision son déplacement. Une longue pratique de cet exercice permet d'obtenir de bons résultats. En complément, notons que la focale de l'objectif utilisé ainsi que la distance séparant le sujet du photographe déterminent des valeurs de vitesse appropriées. Retenez que la vitesse doit être au minimum celle de l'objectif (avec un 200mm, déclenchez à 1/200ème sec. minimum à moins que votre objectif soit stabilisé). L'exposition correcte se contrôle à l'aide de l'indicateur de niveau d'exposition situé dans la partie basse de votre viseur . Ouverture/diaphragme : Ce terme désigne la grosseur du trou correspondant à une quantité de lumière qui traversera l'objectif. Ces éléments mécaniques, composés en jeu de lames, sont situés dans l'objectif et servent à régler le diamètre de l'ouverture par lequel passera la lumière. Ces valeurs s'étendent de f/1,4 à f/32 (suivant les objectifs) avec la progression suivante : f/1,4 - f/2 - f/2,8 - f/4 - f/5,6 - f/8 - f/11 - f/16 - f/22 - f/32. Il suffit de multiplier par la racine carrée de 2 pour obtenir la valeur supérieure. Passer de f/2 à f/2,8 diminue par 2 la surface, donc laisse passer 2 fois moins de lumière et cela est valable pour chaque valeur de diaphragme successive. Plus le diamètre sera important, plus l'objectif laissera passer la lumière mais plus la profondeur de champ sera courte. Il a pour but de limiter ou contrôler le faisceau lumineux qui viendra illuminer le capteur (numériqie) ou le film (argentique). La taille de l'ouverture définit la profondeur de champ. Pour un objectif à plus grande focale (ex : 200mm), f/2,8 est déjà une très grande ouverture. Par conséquent, le prix d'achat s'en fait ressentir !. Notons également que sur les appareils réflex modernes, la visée s'effectue à pleine ouverture. Ce n'est qu'au moment du déclenchement où le diaphragme se positionne à la valeur sélectionnée. La profondeur de champ : Ce terme désigne la zone de netteté, autour de la distance de mise au point, répartie pour 1/3 en avant et 2/3 en arrière du sujet. Cette profondeur de champ dépend : * de l'ouverture du diaphragme : plus le chiffre est petit (f/2.8, f/4), plus la profondeur de champ est faible. * de la focale de l'objectif : plus la focale est longue (100, 200, 400mm, etc...), plus plus la profondeur de champ est faible. Dans le détail, on pourrait dire que la profondeur de champ serait identique quelquesoit la focale utilisée, à condition de conserver la même perspective du sujet. Cependant, la fonction principale d'un télé-objectif est de pouvoir rapprocher le sujet, donc de modifier sa perspective : de ce fait, la profondeur de champ diminue. * de la distance du sujet : plus le sujet est près, plus la profondeur de champ est faible. Pratiquement, la première action est d'agir sur l'ouverture. Pour cela, il est recommendé de tourner le bouton de sélection des modes de prises de vue sur AV (Canon) ou A (Nikon) puis de choisir une ouverture correspondante à notre création en se posant les questions suivantes : *Obtention d'une plus grande profondeur de champ = fermer le diaphragme (ex : f/11 à f/22). *Obtention d'une plus petite profondeur de champ = ouvrir le diaphragme (ex : f/1,4 à f/5,6). Exposition : Ce terme désigne la quantité de lumière que recevra le capteur. Une exposition correcte représente un choix judicieux du couple Vitesse/ouverture. Une bonne exposition représente l'équilibre d'une image ni trop claire, ni trop sombre. La sensibilité ISO : Ce terme désigne une échelle de mesure de la sensibilité du capteur (numérique) ou du film (argentique). Plus la sensibilité est élevée (400, 800, 1600 ISO), plus le capteur (numérique) sera sensible à la lumière. Attention, plus la sensibilté sera élevée, plus la photo montrera du bruit (numérique) ou grain (argentique).
Accueil Présentation Galerie Technique Liens Mentions légales ContactPhotographe autodidacte
Patrick BERTINEAU
© Les images présentées sur ce site sont la propriété exclusive de Patrick Bertineau. Reproduction interdite - Tous droits réservés pour tous pays - All rights reserved. L'utilisation, la copie ou le détournement de ces images sont strictement interdites sans le consentement écrit de l'auteur. Copyright Patrick BERTINEAU - 2011 N° SIRET : 791 087 86900016
Actualités